https://www.cabinet-roussel.fr/wp-content/uploads/2020/05/illustration-blog.jpg
Procédure civile en justice
  • 28 octobre 2021
  • Blog

Le constat est sans appel : les victimes se défendant seules ne perçoivent que 50 % des indemnités auxquelles elles ont droit.

Les raisons sont multiples : complexité de la matière mariant le droit des assurances, de la responsabilité et la médecine légale, technicité des procédures judiciaires (civiles, pénales, administratives).

Le conseil est simple : se défendre à armes égales face aux assureurs en se faisant assister par un Avocat spécialiste en dommage corporel lors de chacune des étapes indemnitaires, amiables ou non.

Procédure civile en justice

1- Pourquoi un spécialiste, après tout ?

Les Cabinets d’Avocats spécialistes concentrent exclusivement leur activité juridique et judiciaire sur cette seule matière, sans dispersion dans d’autres domaines du droit. Ils en retirent un savoir, une expérience et une technique médico-légale renforcées dont bénéficient leurs clients victimes.

2 – Comment vérifier si mon avocat est un spécialiste ?

Le titre de spécialiste est attribué aux seuls avocats titulaires d’un certificat de spécialisation délivré sur examen, dont un grand oral en présence de professeurs de droit et de magistrats, par le Conseil National des Barreaux (01.53.30.85.60).

avocat spécialiste dommage corporel

Ce titre, illustré par un logo spécifique « spécialiste » présent sur les sites web et correspondances, certifie que l’Avocat a réussi cet examen et qu’il possède les compétences techniques nécessaires dans cette matière. La mention SPECIALISTE EN DROIT DU DOMMAGE CORPOREL doit également figurer sur l’annuaire des Avocats de chaque Barreau.

A défaut de ce certificat, comme de ce logo, nul ne peut se prévaloir de ce titre.

3 – Avocat spécialiste ou protection juridique ?

Les bénéficiaires d’une « protection juridique » peuvent être assistés dans leurs démarches indemnitaires par leur assureur, intervenant en qualité de « gestionnaire de sinistre » face à l’assureur du responsable.

L’expérience montre toutefois un manque d’intérêt et d’énergie manifestes par les gestionnaires, dont la compétence se limite d’ailleurs à l’approche amiable. La problématique est identique dans le cadre d’une défense-recours (assistance judiciaire).

La question des compétences juridiques et judiciaires d’un Avocat spécialisé ne se pose évidemment pas. Si l’implication est d’abord personnelle, la motivation est tout autant financière, les Cabinets d’Avocats étant rétribués par pourcentage sur les indemnités perçues, en toute transparence selon convention.

À retenir

Cette matière est difficile, expliquant que peu de Cabinets y recourent à titre exclusif.

Si l’indemnisation des atteintes corporelles peut sembler accessible, il en est différemment des préjudices patrimoniaux (pertes de gains, préjudice de carrière, incidence professionnelle, recours subrogatoires des caisses, capitalisation des matériels et des rentes, préjudices du conjoint survivant) que la victime soit directe ou par ricochet.

Ces postes techniques nécessitent une véritable compétence, dont l’absence peut profondément léser la victime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *